AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 AIYANA • Protect me from what I want.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: AIYANA • Protect me from what I want.   Ven 13 Fév - 1:07



    • STUPEURS & TREMBLEMENTS

    J’ai toujours pensé que ce journal intime n’aurait aucune utilité. Il m’avait été offert par une de mes grandes tantes, lors de mon dixième anniversaire. Peut-être pensait-elle que ma vie nécessitait d’être immortalisée, comme celle d’Anne Frank.. Ridicule. J’ai toujours déploré le fait que n’importe qui puisse lire les moindres détails de ma vie. Mon premier baiser, ma première cigarette, ma première cuite, mon premier rapport.. Toutes ces premières fois ne regardent que moi. Tu me diras, j’aurais pu acheter un cadenas, mais je suis tellement étourdie, que j’aurais bien réussi à perdre la clef et à être contrainte de casser le cadenas avec un marteau, comme dans ces vieux clichés tirés des films. Non non, les journaux-intimes, ce n’était pas mon truc. Cependant, il faut s’abstenir de dire « fontaine je ne boirai jamais de ton eau » la preuve avec cette journée où je m’emparais du fameux carnet noir, et où pour la première fois, je tournais sa couverture en cuir de vachette grainé, un stylo à la main. Les feuilles sentaient ce que j’appelle l’ancien, autrement dit, une odeur qui vous enivre de la tête aux pieds, qui vous transporte, et qui à vos risques et périls, vous rend parfois nostalgique.

    « Cher journal, ( assez conformiste, pas vrai ? bon, passons. ) on a jamais pris le temps de faire connaissance nous deux.. Cela ne tenait qu’à moi c’est vrai, donc on va rattraper le temps perdu. Tout d’abord, je m’appelle Aiyana Fitzgerald, mais je préfère me faire surnommer Ana, c’est beaucoup moins fleur bleue. Oui car Aiyana est un prénom amérindien qui signifie « fleur éternelle » .. Pas de moqueries je te prie, c’est ma mère, Alix, qui a insisté pour m’attribuer un prénom symbolique. Cela m’a d’ailleurs étonné que mon père, Aaron, n’y fasse aucune objection, lui qui est beaucoup plus traditionnel. Je suis fille unique, et contrairement à ce que l’on aurait pu penser, la présence de frères ou de sœurs ne m’a absolument pas manqué. A l’opposé de ma mère qui est assez exubérante, on peut me qualifier comme réservée et discrète. Tout comme mon père, la solitude ne me dérange pas, au contraire, j’aime la retrouver de temps à autre. Cependant, ne va pas exagérer ces quelques traits de ma personnalité afin d’en venir à me décrire comme antisociale. J’ai justement hérité des facilités de ma mère à m’intégrer en société, grâce à la parole et à l’attitude, mais à sa différence, je n’abuse pas de ces capacités, je garde un côté mystérieux. Selon mes parents, je suis en quelque sorte le juste-milieu entre eux deux. Au collège, j’intriguais par ma beauté, mais aussi par mon comportement. Selon mes camarades, c’était scandaleux de ne pas me voir participer aux différents évènements contribuant à rendre un élève populaire. Et pire encore, je ne jouais pas les potiches à rire à gorge déployée durant les différents tournois sportifs. Je n’étais même pas une cheerleader.. Je me rappelle encore des remarques de certains élèves qui allaient jusqu’à dire que je gâchais ma beauté et que j’en venais ainsi à être égoïste en ne l’exposant pas. Car oui, je préférais les recoins aux endroits gorgés de monde, les vêtements décontractés et agréables à ceux mettant les formes féminines et la richesse en valeur, le naturel au superficiel, la simplicité à l’excentricité.. J’étais à la limite du garçon-manqué pour tout dire, et cela désolait ma mère, féminine à souhait. Mais moi, ce mode de vie me convenait, au moins, mes amis étaient vrais, sincères, et ne désertaient pas si par malheur un bouton d’acné apparaissait sur mon visage. Désormais, mon apparence a pris un peu plus d’importance à mes yeux, bien que celle-ci ne soit pas excessive, et derrière ma moue innocente se cache un caractère bien trempé, et on ne peut plus complexe. En effet, il est assez difficile de me cerner, on peut aussi bien me croiser assise sur le banc d’un parc en train de rêvasser, ou de bouquiner, que me retrouver en inconditionnelle fêtarde déchainée ( souvent sous les effets de l’alcool, il faut le préciser ) dans un bar. Je suis quelqu’un de très ouvert, mais mes amis se comptent sur le doigt de la main. En général, ceux qui en font partie se démarquent des autres par leur caractère différent, qui leur est propre. Assez spontanée, il m’arrive de réagir au quart de tour selon les situations. Par exemple, certains reproches peuvent me blesser profondément, mais je ne parle pas de petites agressions mesquines, enfantines, celles-ci ne sont que des coups dans l’eau. Non, les remarques étant susceptibles de me toucher sont celles censées et construites, le plus souvent tenues par mes proches. Soit, maintenant que je t’ai dévoilé ma personnalité et une partie de mon adolescence, je vais te résumer mon histoire qui n’est guère très passionnante. Je suis la fille d’un mannequin international, et d’un gérant d’une chaîne d’hôtels. Autant te dire que je n’ai jamais eu de soucis d’un point de vue financiers.. Ah que non, petite, j’avais tout ce que je voulais, passant du robot dernier cri importé de Chine, à la plus belle des poupées de porcelaine originaire de Russie.. Au début, j’étais satisfaite à la vue de ses jouets tous plus beaux que les autres, puis, lorsque l'habitude s'installa, le sentiment fut peu à peu remplacé par de la tristesse. Ces gadgets ne provoquaient plus mes sourires, l’absence de mes parents dominait et m’attristait. Je passais le plus clair de mon temps avec ma gouvernante, et c’est elle qui me fit découvrir l’univers de la cuisine auquel je m’épris dès l’enfance. Je passais des journées à étudier l’art culinaire, puis je le pratiquais. C’est ainsi que je découvris ma voie, je voulais appartenir au monde de la gastronomie, et je mis toutes mes chances de mon côté pour y parvenir. On peut considérer que mes efforts ont payé, ayant récemment été embauchée au célèbre Lion Doré en tant que chef de rang en salle. Exercer une telle profession à 23 ans est ma petite fierté, et bien que le métier s’approprie la quasi-totalité de mon temps, ce n’est pas pour me déplaire étant travailleuse et assidue. Je me demande d’ailleurs comment je me suis débrouillée pour trouver quelques minutes afin d’écrire ces quelques lignes me concernant.. Tiens ben, il se fait tard, et si je ne veux pas avoir la tête dans le cul brouillard pour accueillir les clients demain matin, je ferais mieux de me coucher, alors bonsoir. »


    • CE QUE JE N'AI PAS PU DIRE

    • Aiyana a un atout incontestable, et ce n'est pas la gente féminine qui va le nier : elle ne prend quasiment pas de poids. Elle peut engloutir des tonnes de nourriture, son organisme se débrouille pour que cela ne se répercute pas en diverses masses graisseuses sur sa physionomie, d'où son corps de brindille..

    • Aiyana adore tout ce qui touche au domaine des arts, que ce soit la littérature, la peinture, la danse, la musique, la photographie, la sculpture, le cinéma.. Et bien évidemment : l'art culinaire.

    • Concernant les manies d'Aiyana, la demoiselle a souvent tendance à replacer quelques mèches de sa chevelure, à se mordiller légèrement la lèvre inférieure lorsqu'elle est gênée ou espiègle, et à arquer un sourcil de temps à autre en variant les effets produits ; mystère, malices, taquineries, incompréhension..

    • Malgré son côté réservé, Aiyana n'hésite pas à rabattre le caquet à ceux qui le méritent, et clame haut et fort ses opinions -quitte à en intimider certain par sa force d'affirmation- sans prêter attention à ceux qui sont en désaccords avec elle. La demoiselle ne se laisse pas marcher sur les pieds, oh non, loin de là, Aiyana a l'esprit de rébellion.

    • Aiyana est enthousiaste à l'idée de ne plus être dépendante de ses parents, ( financièrement parlant ) bien que si un jour elle se trouve en besoin, ces chers géniteurs seront là pour l'aider.

    • Aiyana mène sa vie selon la citation latine d'Horace : Carpe diem.

    [ UNDER CONSTRUCTION 015 ]


    • VOUS REVOIR

    Avatar : Natalia Vodianova ( pour l'instant.. )
    Prénom/Pseudo : Ax-hell.
    Sexe : Féminin.
    Comment avez-vous connu Swiss' Flavours ? Bazzart ! Very Happy
    Des commentaires ? Contexte très original, design à en couper le souffle.. CONGRATULATIONS ! cheers


Dernière édition par Aiyana Fitzgerald le Sam 14 Fév - 14:36, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Linnéa Bocarelli
FIREADMIN Let me burn out. It's my way of life.
avatar

Nombre de messages : 390
Age : 26
Your Song : Like a Hobo ▬ Charlie Winston
Pseudonyme : White Coton
Date d'inscription : 24/01/2009

MY COOKED LIFE
JOB : Chef de partie - Pâtisserie
MY SWEET CANDIES :
THINGS TO DO :

MessageSujet: Re: AIYANA • Protect me from what I want.   Ven 13 Fév - 19:32

Bienvenue ! Je réserve ! 031

_________________
    ©️ White Coton & Doomsday
    Elle s'excuse, se relève
    Il renfile sa chemise
    Ca fait un peu Adam et Eve
    En moins débile, bref ils sympathisent
    ©️ Volo ~ Le Bonheur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://white-coton.livejournal.com
Inès Di Leone

avatar

Féminin Nombre de messages : 112
Age : 25
Your Song : NINE DAYS ••• Story of a girl
Pseudonyme : Blondie ©
Date d'inscription : 07/02/2009

MY COOKED LIFE
JOB : Serveuse
MY SWEET CANDIES :
THINGS TO DO :

MessageSujet: Re: AIYANA • Protect me from what I want.   Ven 13 Fév - 20:58

    Bienvenue 003
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AIYANA • Protect me from what I want.   Sam 14 Fév - 1:23

    Merci à vous ! 007 013 Je terminerai ma présentation demain. Tiens d'ailleurs, j'ai remarqué que si les membres inscrits le 7 février ne terminaient pas leur présentation demain, leur avatar se libérait.. (?) Rolling Eyes Je ne veux pas passer pour la "piqueuse de célébrité" mais il est vrai que Kristen Stewart m'intéresserait beaucoup si jamais le membre concerné désirerait s'en désister.. 015 005 029
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: AIYANA • Protect me from what I want.   

Revenir en haut Aller en bas
 
AIYANA • Protect me from what I want.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fan-Art] To serve and protect Turaga Dume
» Recrutement de Zhx-protect
» to serve and protect
» Aiyana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SWISS' FLAVOURS :: LE DESSERT :: THE BASKET-
Sauter vers: